Skip to navigation – Site map

Full text

1Mesdames, Messieurs,

2C’est un honneur pour moi d’ouvrir cette conférence d’ENCoRE organisée cette année à Liège, avec la collaboration de l’École supérieure des arts Saint-Luc et du Centre européen d’Archéométrie de l’Université de Liège.

3Le nombre de participants et la diversité des origines attestent, si besoin est, de l’importance des questions qui seront au cœur de cette conférence : l’enseignement de la conservation et de la restauration. Comment s’enseigne la conservation restauration dans nos établissements ? Y a-t-il des lignes directrices qui président à l’élaboration des programmes ? Quelles sont les méthodes privilégiées ? Quelles sont les spécificités de cet enseignement ? Des particularités sont –elles liées au fait que la discipline s’enseigne dans le cadre universitaire ou, au contraire, dans des établissements supérieurs artistiques ? Au-delà de la diversité, qu’est-ce qui nous réunit ?

4Notre établissement, l’ÉSA Saint-Luc de Liège, a par exemple profondément fait évoluer son programme de formation en vingt ans. Créé en 1993, le graduat en arts plastiques, orientation conservation des objets d’art était principalement conçu comme une discipline complémentaire aux autres cursus d’Arts plastiques. Les enseignants étaient en bonne partie titulaires d’une formation en peinture.

5Au fil des ans, le recrutement a privilégié les praticiens en conservation. Les exigences du cursus se sont renforcées :  la partie théorique de la formation, tant au niveau des connaissances scientifiques que de l’histoire de l’art, de la théorie de la conservation, la formation à la rédaction d’un dossier, s’est progressivement développée. Cinq ans à peine après l’ouverture de la formation, son allongement et l’ouverture d’un deuxième cycle étaient décidés.

6La formation poursuit maintenant deux finalités étroitement mêlées :

7la formation de futur professionnel, à même de poser un diagnostic, de proposer des solutions et de mener à terme une restauration ou un projet de conservation. Des activités de recherche : l’organisation, en partenariat avec l’université de Liège, d’un master à finalité approfondie, qui prépare à la recherche et éventuellement au doctorat a joué un rôle de déclencheur et a suscité, au sein de l’équipe enseignante, divers projets de recherche, qui sont menés en collaboration avec les étudiants du deuxième cycle. La participation à des séminaires, à des colloques, à des projets menés en réseau est proposée aux étudiants.

8Il faut aussi relever qu’en Communauté française de Belgique, les universités peuvent, depuis quelques années, décerner des doctorats en art et sciences de l’art, et cela en collaboration avec les Écoles supérieures artistiques, qui assurent un co-encadrement du travail de recherche. Ces modalités particulières de collaboration avec l’université et l’articulation étroite entre formation et recherche, au cours du deuxième cycle, enrichissent profondément notre enseignement.

9Ce bref survol de l’évolution qu’a connu la formation en conservation restauration des œuvres d’art à Saint-Luc Liège n’est qu’une première illustration de la question que je mettais en évidence au début de mon introduction : quelles sont les particularités de nos enseignements, et au-delà de la diversité de celles-ci, qu’est-ce qui nous réunit ?

10Avant de céder la parole aux orateurs de la matinée, permettez-moi d’adresser quelques remerciements.

11Je remercie l’Université de Liège pour avoir mis à notre disposition cet auditoire et avoir contribué à l’organisation de ce colloque. Je remercie également les membres de l’assemblée générale d’ENCoRE pour la confiance qu’ils nous ont manifestée en nous confiant l’organisation de ce colloque.

12Je vous souhaite une excellente journée, des échanges fructueux.

Top of page

References

Electronic reference

Anne-Marie Wynants, « Introduction », CeROArt [Online], HS | 2014, Online since 01 October 2014, connection on 21 August 2017. URL : http://ceroart.revues.org/4211

Top of page

About the author

Anne-Marie Wynants

Agrégée en philologie romane et licenciée en politique économique et sociale, Anne-Marie Wynants est Directrice de l'École Supérieure des Arts Saint-Luc de Liège.

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
CeROArt – Conservation, exposition, restauration d'objets d'arts est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Top of page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org