Skip to navigation – Site map

Full text

Version française

1Deux mille treize fut une année chargée pour CeROArt, qui a publié pas moins de trois numéros spéciaux: le premier d’entre eux, EGG2012 était consacré aux jeunes diplômés en conservation restauration, le deuxième, sous le titre De l’Art et de la Nature rassemblait l’ensemble des contributions présentées lors d’une journée d’étude qui s’est tenue à l’ESBA Tours; enfin, les actes du Meeting intermédiaire du groupe Histoire et théorie de la restauration d’ICOM-CC, édités par Isabelle Brajer, sont parus en novembre, bousculant quelque peu la parution du numéro régulier. Plutôt que de confronter ce dernier aux fièvres de fin d’année, nous avons délibérément choisi de le livrer, avec nos meilleurs voeux, au seuil d’une année nouvelle.

2C’est que ce numéro 9 consacré à la Connaissance et reconnaissance du restaurateur introduit presque naturellement à nos objectifs 2014: la parution désormais traditionnelle d’EGG2013 au printemps, la publication des actes du colloque organisé par ENCoRE, sur le thème de Teaching conservation ensuite, enfin un numéro régulier consacré à La restauration, lieu d'interrelations (cfr appel à articles)

3Ces publications ne sont que la partie visible d’une tâche plus discrète, plus laborieuse, mais profondément gratifiante: l’accompagnement des restaurateurs –étudiants ou praticiens- pour faire émerger de la littérature grise (et parfois simplement de caisses d’archives et de carton) un savoir précieux, des expériences intéressantes, des connaissances dignes d’être partagées. Cette dimension pédagogique demeure pour nous essentielle: nous entendons décomplexer autant que dé-complexifier la communication scientifique, et le choix de l’Open Access, de la disponibilité totale et de la gratuité du savoir font partie de notre philosophie.

4Un récent rapport de l’ICCROM sur les publications scientifiques en Conservation-Restauration nous a fait l’honneur de placer CeROArt aux côtés de revues réputées, telles Technê et Corê, en soulignant notre ouverture à la diversité, celle des sujets et des contributeurs. Il n’est pas pour nous de plus grande récompense: mais c’est encore et surtout une invitation à faire mieux encore.

5Mieux, et non plus. Bien sûr nous souhaitons élargir notre lectorat, mais en instiguant le réflexe de la recherche, l’habitude de dresser un état de l’art, celle de communiquer, aussi, ses résultats. Tout ceci ne peut se faire qu’au travers d’une vulgarisation bien comprise, et sans concession à la qualité scientifique. C’est tout un art. Un talent. Une expérience. Le tout au service de la connaissance.

6Nous vous souhaitons, en ce début d’année 2014, de partager notre aventure.

7L’accès à la revue est libre, sur simple inscription à la Lettre d’information, qui vous avertira de la prochaine parution. Pour vous inscrire, cliquez le lien.

English version

82013 was a busy year for CeROArt, which published no less than three special issues. The first of them, EGG2012, was devoted to young conservation-restoration graduates; the second, under the title “Of Art and Nature”, compiled all the various contributions presented during the study day that was held at ESBA Tours; finally, the proceedings of the Interim Meeting of the Theory and History of Conservation Working Group of ICOM-CC, published by Isabelle Brajer, appeared in November, somewhat disrupting the publication of the regular issue. Rather than confront the end-of-year bustle, we have deliberately chosen to deliver it, with our best wishes, at the dawning of a new year.

9That is because this Issue 9, devoted to the conservator-restorer’s knowledge and recognition, feeds almost naturally into our 2014 objectives: the henceforth traditional publication of EGG2013 in the spring, the publication of the proceedings of the conference organized by ENCoRE on the topic of Teaching Conservation, and then, finally a regular issue devoted to Restoration, Crossroads of Interrelationships (see the call for articles).

10These publications are only the visible part of a more discrete task, which is more laborious, but deeply gratifying: the coaching of restorers – students or practitioners – in order to ensure the  emergence from the grey literature of invaluable know-how, interesting experiences, and knowledge that deserves to be shared (and sometimes simply from boxes or cartons of archives).  This teaching dimension remains essential for us: we intend both to de-complex and to decomplexify scientific communication, and the choice of Open Access, total availability and free knowledge are part of our philosophy.

11A recent ICCROM report on the scientific publications in the conservation-restoration field has honoured us by placing CeROArt alongside magazines of renown, such as Technê and Corê, emphasising our openness to diversity, in relation to subjects and to contributors alike. There is for us no greater reward: but it is still and above all an invitation to do even better.

12Better, rather than more. Of course we would like to broaden our readership, but our focus lies on instigating the reflex of research, the habit of drawing up a state of the art, and of communicating, also, its results. All this can only be achieved through well-understood popularisation, without compromising scientific quality. It’s a whole art. A talent. An experience. All in the service of knowledge.

13We would like you, at this beginning of the year 2014, to share our adventure.

14Access to the journal is free. Please register for the CeROArt Newsletter, which will notify the next issue. To register, click the link.

Top of page

References

Electronic reference

Muriel Verbeeck-Boutin, « Editorial », CeROArt [Online], 9 | 2014, Online since 16 January 2014, connection on 20 October 2017. URL : http://ceroart.revues.org/3855

Top of page

About the author

Muriel Verbeeck-Boutin

Historienne de formation, Docteur en Philosophie et Lettres et titulaire d'une licence spéciale en Sciences de l'information et de la communication, Muriel Verbeeck-Boutin est professeur à l'École Supérieure des Arts Saint-Luc de Liège, section Conservation, restauration des oeuvres d’Art, où elle dispense entre autres les cours de déontologie, histoire et théorie de la restauration et iconographie. Assistante de Coordination Icom-CC, groupe Histoire et théorie de la conservation-restauration. Membre du bureau d’INCCA-F.

By this author

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
CeROArt – Conservation, exposition, restauration d'objets d'arts est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Top of page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org