Navigation – Plan du site
Annonces et actualités

Lustre et brillance en conservation-restauration

Bruxelles, 21-22 novembre 2013

Introduction

Le lustre et la brillance sont des questions prioritaires dans la conservation-restauration des objets d’art. Parfois, le lustre et la brillance font intrinsèquement partie du matériau, dans d’autres cas, ils sont affectés par les travaux de finition. Le lustre et la brillance peuvent s’étioler, changer, être conservés à l’état lacunaire, disparaître même. Dans les options de restauration, on peut défendre le retour au lustre et à la brillance originels ou consentir à leur affaiblissement voire acter leur disparition.

Les organisateurs du  colloque invitent dès à présent à faire part de propositions de communication. Tant les exposés théoriques que les cas pratiques sont envisageables. Nous attendons des candidats orateurs un titre et un résumé d’une demi-page A4 pour le 15 décembre 2012 au plus tard.
Un groupe de travail de l’APROA-BRK et de l’Onroerend Erfgoed, les organisations partenaires de ce congrès, apprécieront les envois et élaboreront le programme définitif, en tenant compte de certains équilibres entre théorie et cas pratiques, exposés en Néerlandais et Français, exposés dans le domaine des différentes spécialisations de la conservation-restauration…

Le programme définitif sera annoncé dans un prochain numéro de CeROArt.

Appel à communications

Les thèmes suivants constituent autant de pistes de réflexion :

  • Le lustre et la brillance dans une perspective philosophico-linguistique : définition, terminologie, signification.

  • Pourquoi le lustre et la brillance des œuvres d’art sont-ils recherchés?

  • Les finitions pour obtenir lustre et brillance, les matériaux naturellement brillants par rapport aux travaux de finition pour obtenir lustre et brillance.

  • Recherches sur les phénomènes de dégradation du lustre et de la brillance sur différents matériaux, recherches sur les différentes techniques qui permettent d’atteindre lustre et brillance telles que le vernissage, le polissage, les techniques de polychromies brillantes, le laquage, les techniques d’imitation, la dorure…

  • Les cas de conservation-restauration où lustre et brillance étaient des points importants.

  • La définition d’options de conservation-restauration pour des ensembles avec différentes techniques et différents niveaux de lustre et brillance, par exemple les intérieurs historiques.

  • L’histoire de la conservation-restauration: évolution des modes de niveaux de lustre et brillance, l’histoire des ‘vernis musées’ (golden glow) ; l’utilisation de produits de restauration brillants pour les peintures murales mates.

  • La problématique de la médiatisation et du sponsoring de la conservation-restauration : les restaurations ‘brillantes’, la tendance à la disparition de la conservation au profit d’interventions de restauration lourdes.

  • La problématique des systèmes de protection et d’éclairage qui ont un impact sur le lustre et la brillance originaux des objets d’art.

Le Français et le Néerlandais sont les langues de prédilection du congrès. Des exposés en Anglais sont également possibles.

Contact

Les propositions de communication sont à envoyer à l’adresse de:

Onroerend Erfgoed
t.a.v. Marjan Buyle
Koning Albert II laan 19
1210 Brussel

marieanne.buyle@rwo.vlaanderen.be

  • Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org