Skip to navigation – Site map
Coup de projecteur

Exploration des fonds : La famille Soler de Pablo Picasso

Catherine Defeyt

Full text

Histoire matérielle de l’oeuvre

1En juin 1939, se tint entre les murs de la galerie Theodore Fischer, à Lucerne, la très controversée vente aux enchères de peintures et sculptures de maîtres modernes provenant des musées allemands : formule pudique qui désignait en réalité une vente destinée à débarrasser les musées allemands d’un art considéré comme dégénéré, autrement dit, non conforme à l’idéologie du Troisième Reich. Parmi les cent vingt-cinq œuvres mises en vente se trouvait le portrait de La Famille Soler peint par Pablo Picasso en 1903. À l’issue d’enchères rondement menées et pour une somme modique, la ville de Liège devint l’heureuse propriétaire de la composition proto cubiste du maître espagnol.

  • 1  SERVAIS, CH., (2000) Liège et Picasso : une nouvelle histoire de Famille, [on line, 08/03/10], htt (...)
  • 2  Catalogue de l’exposition Picasso et les Maîtres, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, du 8 (...)
  • 3  Exposition consacrée aux nombreuses influences artistiques qui jalonnent l’œuvre picassienne, orga (...)

2La scène dépeint les époux Soler en compagnie de leurs quatre enfants, il y règne une atmosphère champêtre et certains attributs, comme le fusil et le lièvre mort, suggèrent un retour de chasse. Ce tableau au format imposant (150x200cm) confisqué par le régime nazi au Musée de Cologne en 19371, correspond à la partie centrale d’un triptyque commandé par Benet Soler (1874-1945), tailleur du peintre à l’époque ou celui-ci vivait à Barcelone. Le portrait de Benet Soler, actuellement conservé au State Hermitage Museum, à Saint-Pétersbourg et celui de son épouse Montserrat, conservé, quant à lui à la Neue Pinakothek, à Munich2 constituent les parties latérales de ce triptyque démembré, issu de la période bleue. En 2008, à l’occasion de l’exposition parisienne Picasso et les maîtres3, les trois parties ont été offertes aux yeux du public.

Problématique

  • 4  MAMAC, (2006), Picasso [on line, 08/03/10], http://www.mamac.be/spip.php?article25

3Si l’on se fie à la littérature traitant du sujet4, il semblerait que le fond initialement traité à la façon d’un monochrome bleu ait fait l’objet de trois reprises en l’espace d’une dizaine d’années. La première modification est réalisée à la demande de Benet Soler peu de temps après la réception de l’œuvre. Insatisfait de l’arrière-plan monochrome, Benet Soler,  avec le consentement de Picasso, charge le peintre espagnol Sebastia Junyer Vidal d’agrémenter le fond bleu d’un paysage boisé. Vers 1913, le tailleur aurait vendu le portrait de famille au galeriste parisien de Picasso. C’est à cette époque que l’artiste semble avoir saisi l’opportunité de retravailler son œuvre. D’abord il tente de transformer l’arrière-plan en une composition cubiste, perceptible par transparence à certains endroits. À la suite de quoi, conformément à la composition originale, il réalise à nouveau un fond uniformément bleu. Ce dernier fond présente une forme d’altération particulière, la transparence accrue. C’est précisément ce phénomène qui nous laisse partiellement entrevoir aujourd’hui le fond sous-jacent d’inspiration cubiste.

4La constitution d’un dossier technique basé sur les résultats d’examens et d’analyses appropriés prend tout son sens dans ce contexte. A l’origine, le fond bleu du triptyque était-il similaire, tant au niveau de la couleur que de la facture, aux fonds du  portrait de Benet Soler et celui de son épouse ?  La nuance du bleu utilisé initialement est-elle comparable à celle qui est visible aujourd’hui ? Quelles étaient les couleurs du paysage boisé dont il ne subsiste qu’un cliché noir et blanc ? À quoi ressemblaient vraiment les essais de composition cubiste entrepris par Picasso ? L’œuvre a-t-elle fait l’objet d’autres modifications que celles renseignées par les archives ? Par ailleurs, nous tenterons également de déterminer les causes de la transparence accrue observée pour le fond apparent.

Méthodologie

5Pour tenter de répondre au mieux à ces différentes questions, plusieurs techniques d’examen et d’analyse ont été mises en œuvre ou sont en passe de l’être.

6D’une part, les techniques d’imagerie que sont la réflectographie infrarouge (IR) et la radiographie de rayons x, sont appropriées pour mettre en évidence de nouveaux éléments concernant les compositions sous-jacentes ainsi que les interventions de conservation-restauration réalisées antérieurement. L’examen par réflectographie IR a été réalisé par le Centre européen d’Archéométrie, in situ, plus exactement dans les réserves du MAMAC (cet examen nécessitant l’obscurité la plus complète). L’interprétation des résultats est en cours. En ce qui concerne la radiographie, le tableau devra être transporté prochainement jusqu’au  laboratoire d’imagerie médicale de l’Université de Liège (Sart Tilman).

7D’autre part les techniques d’analyse moléculaire et élémentaire, en l’occurrence la spectroscopie Raman et la spectroscopie par fluorescence X nous permettront sur base des résultats obtenus de reconstituer, avec plus ou moins de précisions, la palette utilisée pour La Famille Soler. Ces analyses sont prévues pour les mois à venir et seront réalisées conjointement par le Centre européen d’Archéométrie et l’Université de Gand.

  • 5  STEIN, G., The autobiography of Alice B. Toklas, Harcourt, Brace, New York, 1933.
  • 6  CAPPITELLI, F., KOUSSIAKI, F., J. Anal. Pyrolysis 75 (2006) 200-204.
  • 7  MoMA.org (2003) Les Demoiselles d’Avignon conserving a modern masterpiece, [on line, 12/03/10], ht (...)
  • 8  The Art Institute of Chicago (2010) Revealing Picasso Conservation Project, [on line, 12/03/10], h (...)

8Par ailleurs, l’identification et la comparaison des pigments et liants utilisés par Picasso en 1903 et 1913 devraient mettre en évidence l’évolution de la technique picturale de celui-ci à partir de 1912, telle que rapportée dans la littérature5 et confirmée notamment par les analyses effectuées sur Still Life (1914), Weeping Woman (1932) et Nude Woman in a Red Armchair (1937) de la Tate Collection6.  À cet égard, la comparaison des matériaux identifiés sur La Famille Soler, Les Demoiselles d’Avignon (1907)7 et The Old Guitarist (1903-04)8 pourrait également s’avérer riche d’enseignements.

9Les résultats de cette recherche sont destinés à être présentés au public au sein même du Musée d’Art moderne et d’Art contemporain (MAMAC) de la ville de Liège.

Top of page

Notes

1  SERVAIS, CH., (2000) Liège et Picasso : une nouvelle histoire de Famille, [on line, 08/03/10], http://www2.ulg.ac.be/le15jour/Archives/96/fEgal03.html

2  Catalogue de l’exposition Picasso et les Maîtres, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, du 8 octobre 2008 au 2 février 2009.

3  Exposition consacrée aux nombreuses influences artistiques qui jalonnent l’œuvre picassienne, organisée par la  Réunions des musées nationaux, le Musée national Picasso, le Musée du Louvre et le Musée d’Orsay et  avec la participation de la National Gallery de Londres.

4  MAMAC, (2006), Picasso [on line, 08/03/10], http://www.mamac.be/spip.php?article25

5  STEIN, G., The autobiography of Alice B. Toklas, Harcourt, Brace, New York, 1933.

6  CAPPITELLI, F., KOUSSIAKI, F., J. Anal. Pyrolysis 75 (2006) 200-204.

7  MoMA.org (2003) Les Demoiselles d’Avignon conserving a modern masterpiece, [on line, 12/03/10], http://www.moma.org/explore/conservation/demoiselles/index.html

8  The Art Institute of Chicago (2010) Revealing Picasso Conservation Project, [on line, 12/03/10], http://www.artic.edu/aic/conservation/revealingpicasso/index.html

Top of page

References

Electronic reference

Catherine Defeyt, « Exploration des fonds : La famille Soler de Pablo Picasso », CeROArt [Online], 6 | 2011, Online since 26 May 2011, connection on 17 November 2017. URL : http://ceroart.revues.org/2147

Top of page

About the author

Catherine Defeyt

Catherine Defeyt est titulaire d'un Master II en conservation-restauration, orientation peinture de chevalet et d'un Master II en histoire de l'art et archéologie, orientation archéométrie. Doctorante en Arts et Sciences de l'art au Centre Européen d'Archéométrie de l'Université de Liège, elle effectue dans le cadre de sa thèse une recherche sur l’influence des solvants aromatiques sur les propriétés optiques du bleu de phtalocyanine de cuivre en milieu pictural.

By this author

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
CeROArt – Conservation, exposition, restauration d'objets d'arts est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Top of page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org